Le taux de tabagisme a connu un recul important en Ontario au cours des dernières années—environ 81% des Ontariens ne fument pas. Selon un sondage mené en Ontario en 2007, la majorité des occupants d’immeubles à logements multiples préféreraient vivre dans un immeuble sans fumée, si un tel choix était offert. Malgré une demande croissante pour des habitations sans fumée en Ontario, il n’existe pas encore une offre significative de logements assujettis à une politique interdisant de fumer. Il existe donc une réelle opportunité de marketing pour mettre en place une telle politique dans son immeuble.

Bien que le gouvernement de l’Ontario ait fait d’énormes progrès pour protéger le public des effets nocifs de la fumée de tabac secondaire, les locateurs et les administrateurs de projets immobiliers peuvent également faire leur part. Les Ontariens veulent un plus grand choix de logements et de condominiums sans fumée. Les hôtels offrent des chambres pour les non-fumeurs et les fumeurs depuis de nombreuses années, et plusieurs d’entre eux ont entrepris des démarches pour devenir complètement sans fumée. Les avantages pour les locateurs sont très attrayants si on tient compte des faits suivants :

  • Il est facile et tout à fait légal d’adopter une politique sans fumée;
  • Il est possible de faire respecter une politique sans fumée;
  • La majorité des Ontariens ne fument pas. Il faut également savoir que les résidences sans fumée représentent déjà la norme au Canada. En effet, environ 75% des ménages ne permettent pas de fumer à l’intérieur de leur demeure. Un environnement sans fumée représente un atout important pour solliciter des locataires;
  • La demande pour des résidences sans fumée est à la hausse. En Ontario, environ 4,5 millions de personnes vivent actuellement dans des immeubles à logements multiples. Pourtant, il existe une pénurie majeure d’options sans fumée. Cette situation est particulièrement problématique pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé chroniques;
  • La fumée de tabac secondaire cause de nombreuses maladies et peut même provoquer prématurément la mort chez des enfants et des adultes non-fumeurs;
  • Les locataires non-fumeurs réalisent qu’ils ne sont plus obligés de tolérer la fumée des autres qui s’infiltre dans leur logement et affecte leur santé;
  • Les avantages des politiques sans fumée sont clairs : une meilleure qualité de l’air intérieur, des locataires plus heureux et un rendement financier plus avantageux.

Télécharger:

Les politiques sans fumée, une question de bon sens et d’argent

A Landlord’s Guide to No-Smoking Policies in Ontario (disponible en anglais seulement).

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour la recherche